Avertir le modérateur

29 janvier 2008

Insolite : Casse de la Société Générale, Indignation et compassion

Les voyous du Net au temps ancien avaient la reconnaissance de leurs pairs, ces hackers ne visaient pas l'enrichissement personnel mais l'exploit de percer les coffres forts virtuels des banques et/ou des organismes réputés "inviolables", l'époque de Kevin Mitnick est révolue, place aux voyous/criminels comme le trader Jérôme Kerviel, mais il a la cote des internautes.


Voici qu'un trader, un courtier en bourse, déjoue les systèmes de sécurité de l'accès au système d'information pour flamber sur le Net en dilapidant l'argent qui ne lui appartient pas, le voici à la Une des magasines, qui en font l'ennemi public numéro 1 de notre ère numérique, mais on aime les voyous qui braquent des banques sans effusion de sang.

Il faut le reconnaître, à force de jouer avec des centaines de millions d'euros, fussent-ils virtuels, la tentation reste grande, notre cyber-vaurien à la face d'ange a usurpé les codes d'accès informatiques appartenant à des opérateurs pour annuler et masquer certaines de ses opérations tout en falsifiant des documents lui permettant de justifier la saisie de ses opérations fictives. 

Fort de son expérience d'agent des "Middle-Office" (le contrôle des agents) Jérôme Kerviel a planifié sa stratégie pour mieux tromper son monde, l'enquête qui débute nous en dira un peu plus sur ses motivations et sur cette perte de 5 milliards d'euros de la Société Générale, Jérôme Kerviel n'en profitera pas, le voici sous les verrous, dixit Reseau-Telecom.

Si la justice condamne fortement les voyous qui détroussent et détournent de l'argent, il faut le reconnaître, ces derniers ont la cote du petit peuple, ainsi Jérôme Kerviel bénéficie d'un grand soutien virtuel de la part de fans qui voient en lui un Robin des Bois numériques.

Ainsi des groupes de fans de Jérôme Kerviel voient le jour, un fan club de quelques 1.200 membres lui décerne même le Prix Nobel de l'Économie, un autre groupe surfe sur la vague Kerviel et appelle à faire des dons en sa faveur pour sauver sa carrière (1 euro par membre), le but étant de rassembler 5 milliards d'internautes, seuls 455 ont répondu présent.

D'autres le surnomment déjà le "Che Guevara des Finances" Si certains pensent que les actes de piraterie de Jérôme Kerviel portent atteinte à la réputation financière de notre beau pays, d'autres y voient plutôt le coté latin et ne manquent pas de plaisanter sur l'affaire du casse du siècle.

Plus fort encore, certains n'hésitent pas à créer et à acheter des noms de domaines (jeromekerviel.com) pour y créer une rubrique coeur dixit Reuters.

On le sait tôt ou tard, la Justice rattrape les criminels et les hackers, on se souviendra alors que l'adage de nos ancêtres aurait dû être suivi à la lettre, surtout par les Kevin Mitnick et autres Jérôme kerviel à des fins d'enrichissement personnel intellectuel que :

"Bien mal acquis ne profite jamais !"

09:30 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu