Avertir le modérateur

21 janvier 2008

Mais qui joue aux jeux vidéo ?

Il n'y a pas de stéréotype de joueurs, les 7 à 77 ans jouent et même les stars du X jouent aux jeux vidéo, d'ailleurs nous sommes 200 millions dans le monde à s'adonner à ce loisir, Le Journal de la Next-Gen a joué les Nancy Drew, le Mike Hammer de Micro-Application, pour en savoir plus.


Les possesseurs de PC sous Windows les connaissent bien, puisque dans le Dossier Jeux (Windows XP et Windows Vista), on trouve le Solitaire, le Démineur et bien d'autres petits jeux sympathiques, des jeux auxquels on s'adonne pendant les heures de bureau, en plus des autres jeux vidéo.

420320cacac39be7edd4834d3b8e9ef4.jpg

Si le jeu vidéo tel qu'on le connaît, les RPG (HellGates - NeverWinter Night), les FPS (TimeShift - Crysis), la Gestion de Civilisation (Sim-City - Cesar IV) etc. restent du domaine masculin dans la tranche des 18 à 35 ans, les petits jeux de Windows, qui sont gratuits attirent plus les filles notamment les plus de 35 ans, dixit Casual-Games.

Maintenant dans les jeux vidéo, les purs et durs, les payants et bien ce sont encore les femmes qui dominent dans ce marché avec 74 % de joueurs et à plus de 50 % pour les jeux vidéo gratuits, à l'instar de la version du jeu de Scrable via FaceBook le site de socialisation bien connu, puisque  500.000  accros y jouent tous les mois. 

30 % des internautes américains jouent chaque semaine à ce type de jeux, c'est plus que les amateurs de Vidéo en ligne (29 %) et plus que ceux des sites de socialisation (19 %), quand aux jeux vidéo payants, la moyenne d'achat est de 19 dollars à payer par mois, la vidéo à la demande et la musique en ligne font bien piètre figure. 

L'engouement pour le jeu vidéo est tel, que les grands portails comme MSN-Games, AOL-Games, Yahoo-Games proposent sans cesse de nouveaux jeux pour fidéliser leur clientèle, avec une pléthore de plus de 1.000 jeux chacun.

Le jeu vidéo est devenu alors une véritable drogue qui conquit chaque jour de nouveaux adeptes, ainsi 25 % des employés de bureau jouent au déjeuner et 30 % des cadres jouent même lors de vidéoconférence/conférence téléphonique.

1ba06d8e808e9e1a775f53091cacfdb1.jpg

On peut donc jouer à ces jeux gratuits n'importe où, n'importe quand et ce que quelques minutes, contrairement aux "vrais" jeux vidéo, ceux auxquels on joue chez soi, en solitaire sur PC et/ou sur console qui coûtent souvent chers et durent surtout des heures et des heures.

Les grands éditeurs comme Mindscape ont depuis longtemps compris l'intérêt du jeu vidéo, surtout dans l'éducation de nos chères têtes blondes et décline ses productions sur tous les univers, PC, consoles Next-Gen, DS, car on apprend mieux par le ludique.

Si le jeu (vidéo ou non) fait parti de la culture humaine et a été reconnu aussi comme bienfaisant, on n'en oubliera pas pour autant son coté obscur tant décrié par les associations et les personnalités politiques et médiatiques, qui voient alors le jeu vidéo comme un Satan numérique et montrent son coté pervers, en témoignent les nombreux cas de suicides de joueurs invétérés.

Mais ça, c'est une autre histoire que Le Journal de la Next-Gen abordera sous peu !

09:30 Publié dans Internet | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu