Avertir le modérateur

08 janvier 2008

Test Mindscape : Trolls de Troy La Cité de la Mort Rose

Pour les fans, il faut le reconnaître, le petit monde de Troy surfe sur la vague du succès, de la bande dessinée au jeu de rôle "papier" l'univers de Troy a séduit petits et grands, pour parfaire cette Saga, il ne restait qu'à voir le jeu vidéo, Mindscape l'a fait, voici Trolls de Toy La Cité de la Mort Rose.


Pour les incultes qui sommeillaient au fin fond de la classe, qu'ils sachent que la Cité de la Mort Rose va les entraîner dans l'univers de Troy, la série écrite par Christophe Arleston et dessinée par Jean-Louis Mourier, d'ailleurs à ce propos, nos deux kobolds ont participé au jeu vidéo, il n'y a pas de dépaysement, c'est "franchouillard", déjanté vous endossez le rôle d'un prédateur, un Troll immergé dans le monde de Troy, aventure, humour sont au rendez-vous.

4c6cc3d427db2f0b9be04bd6ea84fd29.jpg

Le thème de cette nouvelle aventure de Trolls de Troy est des plus simplistes, il vous faudra sauver les habitants de votre village d'une terrible épidémie de la Mort Rose, pour arriver à vos fins, il vous faudra donc trouver la potion miracle, le remède qui rendra la sérénité à votre petit village avant de succomber vous-même à cette terrible maladie.

Les amateurs de la BD retrouveront alors les endroits mythiques de Troy, comme les citées de Phalompe, de Klostope, de Rantine et de Panydore, sans oublier les personnages qui ont fait la réputation de cet univers, comme Teträm, Waha, Pröfy.

Dans La Mort Rose vous allez incarner le héros, il n'y a personne d'autre puisque Lara Croft ne pense qu'à adopter, Bruce Willis a jeté l'éponge, Jet Lee prend sa retraite et Steven Seagale s'adonne à la musique, alors vous prendrez la place de Gnondpom et de Tyneth, les deux Trollions de Troy.

Collectez les indices, discutez avec les personnages afin de récolter de précieuses informations pour faire avancer les diverses quêtes proposées par le scénario.

[pagebreak]

Tout comme dans le monde de Azeroth, la perpétuelle guerre entre les humains et les trolls fait rage, mais ici dans la Mort Rose, les humains veulent aussi exterminer la race des Trolls, mais en les expédiant dans un univers rose et remplit de fleurs, totalement déjanté.

0943704c59662d37c7a91b47be9b0a40.jpg

La première partie du jeu se consacre à un tutorial, vous ferez la connaissance de Waha qui vient d'obtenir sa première mouche et comme dans pareil événement, les Trolls vont fêter ça dignement en un grand festin à la gaulois, au menu, Vin et morceaux d'humains, le met tant apprécié des trolls.

Les amateurs de jeu de rôle ne seront pas dépaysés, le jeu est d'un pur classicisme, on Clic pour déplacer le personnage ou pour ramasser des objets et pour interagir avec, rien de bien compliqué, aux premiers Clics de souris, vous voilà dans l'aventure.

Prenez garde où vous cliquez, car le Troll est bête et méchant, si un obstacle se présente sur votre route, le Troll va se jeter dessus, il suit bêtement un tracé, incapable de par son intelligence de contourner un obstacle, ce sera alors à vous de le diriger de main de maître jusqu'à bon port, un peu frustrant quand on voit l'Intelligence Artificielle d'un NeverWinter Night II.

Afin de ne pas perdre son objectif, Trolls de Troy La Cité de la Mort Rose s'appuie donc sur le concept du "Pointez et cliquez" et du journal des quêtes, ainsi si vous vous dispersez à folâtrer dans la nature de Troy, composée d'un riche bestiaire et de lieux fascinants comme des forets, des champs cultivés, des villes, des temples, des maris, des volcans et bien d'autres lieux encore, vous saurez toujours où aller.

[pagebreak]

Ainsi petits et grands et notamment les débutants ne perdront pas le Nord

 

73209a94684cae9924fcf51b18b3477e.jpg

Contrairement aux jeux de rôle qui se déroulent dans des univers d'héroic-fantasy, ici, rien de bien compliqué, pas d'énigmes à la Torture Cérébrale (le deuxième jeu de Mindscape qui fait suite à l' Entraîneur cérébral), pas d'objets magiques à façonner sur un atelier d'archimage, tout est simple même les puzzles dont j'ai horreur restent simplistes à comprendre et à résoudre.

Une bonne chose d'ailleurs, car cela va vous permettre de débloquer des téléporteurs ici des stations de métro pour vous rendre d'un endroit à l'autre en évitant de longues marches à pieds, ce qui ne vous empêchera pas de monter sur le dos des dragons, un autre moyen de transport.

Il vous faudra donc combattre et pulvériser vos ennemis, un pur jeu d'action et de baston comme on les aime, au besoin faites hurler votre Troll, cela effraie les humains et pour progresser, n'hésitez pas à fracasser des têtes et à étriper tous ceux qui se mettront au travers de votre chemin de sauveur de votre village natal.

Dommage que les combats se résument à un simple Clic Droit pour faire monter une jauge de puissance et un nouveau clic pour asséner un coup.

Si vous perdez des points de vie, manger de l'humain ou des sfroumptchs, tout au long de l'histoire vous gagnerez des points d'expérience, mais ici pas d'arbres de compétences à remplir, ces points durement gagnés ne servent qu'à taper plus fort sur vos ennemis, pour abréger leurs souffrances et les combats évidemment.

Le monde de Troy est un monde surprenant, un clin d'oeil à notre société où les humains possèdent tout, surtout le pouvoir, enfin le pouvoir, utile ou ridicule, anodin ou redoutable, la magie a sa place grâce aux sages de Eckmül.

[pagebreak]

Mais Troy reste un monde de Trolls, puissants, téméraires et surtout jamais repus et terriblement sympathiques, leur alimentation de base se résume à des sfroumptchs (petites bêtes bleues et craintives) à des pétaures (des ruminants destinés au transport), mais surtout à des humains, un met particulièrement gouleyant.

Le petit village de Phalompe, un village de Trolls comme ils en existent bien d'autres dans le monde de Troy, se prépare à la fête, l'occasion de boire plus que coutume, mais voici qu'une chose terrible s'abat sur le village, les habitants deviennent tristes, léthargiques.

La contrée du village est tapissée de fleurs roses qui envahissent le village .... Une nouvelle menace des humains ?

93b6330a6c43baf2813d226c043dabee.gif

 

Ce sera à vous de le découvrir au travers de cette saga en jeu vidéo.

Vous rencontrerez des personnages de tous bords, de toutes races, des plus farfelus au plus déjantés, sans oublier le bestiaire, véritable recueil de bons monstres, des endroits magnifiques et des décors réjouissants agrémenteront votre voyage.

Un petit conseil, évitez de manger un personnage qui pourrait vous donner des renseignements précieux, ça fait désordre !

Trolls de Troy reste dans la pure lignée de la BD, les amateurs apprécieront, c'est de l'humour à l'état pur, voire même collégial, dans l'esprit même des concepteurs de la série mythique et les experts y retrouveront même des références telle celle de Gloum avec son précieux, sûrement un clin d'oeil. 

Les voix des personnages sont agréables et ne sombrent pas dans le désuet ou le nias, quant à la bande son, on a entendu mieux dans un jeu de rôle.

[pagebreak]

Personnellement je fais partie du "bon public", on notera des imperfections pour un jeu vidéo notamment à l'heure actuelle où les PC des gamers sont gonflés pour se torcher des jeux comme Crysis ou TimeShift, car ici inutile d'avoir une machine de "Ouf" c'est retour vers le passé, ma console Atari fait mieux.

De plus en plus de joueurs optent pour des écrans panoramiques (HP.w2207.h) avec une résolution de 1680 x 1050 x 32, Trolls de Troy inflige la honte, nous avons du 800 x 640 à tout casser, c'est du brut de chez Brut, ne cherchez pas les expressions sur les visages, il n'y en a pas.

ad1d03b0fcab49cbae48f7c658331b75.jpg

D'un beau graphisme général, il ne faudra pas non plus chercher le détail qui tue, c'est du classique des années 60, sûrement voulu par les développeurs soucieux de respecter la série.

Mais en dehors de ces considérations techniques, Trolls de Troy se veut agréable à jouer, tout un chacun y trouvera son nirvana, dommage qu'en quelques heures vous arriverez à la fin, un ou deux chapitres supplémentaires auraient été les bienvenus car entre-nous, les personnages sont attachants.

Trolls de Troy ne sera pas le jeu le plus troll du moment, mais ma petite nièce de 8 ans, a adoré !

09:30 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jeu vidéo

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu